29 juin 2005

Les chantiers navals

gallion4


   

Le chantier a reculé à l'intérieur des terres depuis sa création. Il occupait jadis la terre qui se trouve au Nord de la place du feu de camp. La cité grandissant et le chantier n'étant pas essentiel en cas de siège, il a été rejeté à l'intérieur des terres au nord, à une portée de catapulte de la porte Nord de la cité.

    Un grand bassin a été creusé dans la terre argileuse de l'embouchure. Autour de ce bassin artificiel et régulièrement draîné pour récupérer de l'argile nécessaire aux ustensiles de poteries de la Baie, se tendent trois sites de constructions. Ce sont de larges sillons creusés dans la terre, dallés de pierres tirées de la carrière voisine et de grandes poutres servant à la fois de soutien pour la glaise et de rails pour les navires en constructions. Au sommet de chaque sillon, de grands hangars qui abritent les ossatures des navires en constructions et les bois en train de sécher.
    Plus en haut sur les terres, des artisans se sont installés. Des ateliers de cordage. Des tisserands qui fabriquent les toiles à partir des laines et des lins des plaines. Des fourneaux pour des forgerons. Et plusieurs bâtisses qui sont les quartiers des ouvriers des chantiers.

    "Alors que Jaïcen, suivi des deux bourrins s'approchent, ils sentent une grande nervosité sur les chantiers. On s'agite. Cela crie. Cela besogne. Nul besoin d'utiliser sa magie pour que Jaïcen se rende compte que l'on se presse de terminer au plus vite un contrat pour la construction de trois navires effilés qui doivent rejoindre la flotte de Vareuse au plus vite. "

Posté par Loic Bureau à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les chantiers navals

Nouveau commentaire